Catégories
Bande-dessinée Conseils

Les 8 erreurs du scénariste débutant

Bon ok, d’entrée ça fait le mec qui se la pète, et qui ne s’estime pas débutant ! Alors à ceux qui pensent cela je leur dirai seulement qu’on est tous le débutant de quelqu’un d’autre !

Ceci mis au point, je vais vous donner 8 erreurs du scénariste débutant, que j’ai pu commettre et que je vois commettre encore lorsqu’on m’envoie des scénarios par mail, pour que je donne mon avis. (aujourd’hui je ne le fais plus, d’où cet article, qui j’espère pourra aider certains d’entre-vous. )

Le podcast

Être scénariste demande d’avoir certaines qualités

Si jamais vous êtes intéressés pour savoir lesquelles, je vous invite à vous rendre sur mon article consacré au métier de scénariste.

Les deux qualités principales sont pour moi :

  • L’écoute
  • L’humilité

Alors êtes-vous prêts pour découvrir ces 8 erreurs du scénariste débutant ?

1/ Le scénariste débutant ne veut pas réécrire (ou réécrit très peu) son texte

Beaucoup pensent que le premier jet est le bon. Souvent on s’aperçoit qu’après avoir propose un projet l’éditeur (voir même le dessinateur) nous pose des questions sur les personnages, leur passé etc. Et là on a pas de réponse.

Le passé des personnages est quelque chose de très important. C’est ce qui fait qu’ils ont leur caractère actuel.

Idem lorsqu’on crée une arène générale de son histoire. Il faut connaître sur le bout des doigts le monde dans lequel vivent les personnages.

2/ Le scénariste débutant croit que son scénario est le meilleur et qu’il va remporter du succès

Il faut parfois des années de travail pour acquérir les techniques de base du scénario. C’est un métier difficile, c’est pour ça que vos premiers scénarios seront mauvais que vous ayez des facilités ou pas, des bonnes idées ou pas.

Les histoires de ceux qui ont percées à leur premier scénario ne sont que des légendes. Personne n’a jamais réussi du premier coup. (enfin je crois !!)

Pour info, je réécris encore 2 scénarios que j’ai commencé il y a 10 ans…Mais je sens que j’arrive à maturité ! ^^

3/ le scénariste débutant croit que juste un bon scénario peut éclipser le mauvais dessin.

Lorsqu’un scénariste débutant trouve un dessinateur acceptant de collaborer avec lui sur un projet, il apporte peu d’importance à la valeur du dessin. Se disant de toutes façons mon scénario est bon.

Pourquoi ? Car aujourd’hui il est difficile de trouver un bon dessinateur qui accepte de se lancer dans un projet sans rémunération. (j’y reviendrai dans un prochain article). Donc le scénariste se satisfait de peu de chose en terme de qualité graphique.

Erreur. Car un projet BD fonctionne comme un couple en symbiose. Le scénario et le dessin doivent être très bons. Si je vous dis ça, c’est que quelques années avant il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir un retour personnalisé d’éditeurs  qui me félicitaient pour mon scénario mais que le dessin n’était pas à la hauteur. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à se tourner vers des dessinateurs qui ont de la bouteille, et qui en font leur métier. (Ou qui ont vraiment un bon coup de crayon et qui sont encore amateurs)

En revanche vous pouvez vous entraîner avec d’autres dessinateurs amateurs. Rien n’empêche l’échange.

Au contraire, votre technique s’améliorera.

Petite anecdote, j’ai travaillé sur une petite histoire destinée à un recueil de BD amateur sur le site BD Amateur avec le dessinateur James Christ.

8 erreurs du scénariste débutant. 
Planches projet
James Christ et Pascal Dumont pour le recueil BDA

On s’est super bien entendu, et nous avions même commencé une projet ensemble.

8 erreurs du scénariste débutant.
James Christ et Pascal Dumont

J’ai tout de suite vu que James avait un coup de crayon de qualité… Je ne sais même plus pourquoi le projet n’a pas continué. Mais en tout cas James s’en est très bien sorti ( et bien mieux que moi ) puisqu’il a signé plusieurs albums chez Dupuis (les Zyndics anonymes) et chez Glénat (les Géants).

Donc si vous avez envie de vous faire repérer, choisissez vraiment un dessinateur qui a du talent.

4/ Le scénariste débutant n’accepte pas la critique

C’est évident, tout le monde préfère avoir des compliments…Mais trop souvent le débutant prend cela pour lui, et se braque. Du coup il ne se remet pas en question.

Autant certaines critiques ne sont pas constructives, mais la plupart le sont, et reflètent un peu les manques de la planche, ou de l’histoire. À vous de faire le tri pour avancer.

Je ferai un prochain article, sur la façon de gérer les critiques.

5/ Le scénariste débutant oubli l’horloge dramatique

La première règle est de clouer le lecteur sur son siège. Il faut qu’il stress pour les personnages.

Très souvent les jeunes auteurs se laissent déborder par l’inertie de leur histoire, et oubli de créer des tensions entre les personnages. Ils laissent pour le coup dériver les moments de tensions.

Le lecteur se moque alors de ce qui peut se passer pour les personnages. Il est dans ce cas intéressant, d’avoir des intrigues secondaires. Un peu comme dans les « soap opera ». (feux de l’amour, Dallas, Sunset beach…)

Oui oui j’ai vraiment cité les « Feux de l’amour » ! En fait ce que je veux dire par là, c’est qu’en plus de votre intrigue principale, il est toujours intéressant de tisser des intrigues secondaires, afin d’avoir un scénario le plus organique possible.

Pour vous citer des série connues : Games of Thrones, Suits, Vikings, Absentia…

6/ Le scénariste crée des personnages clichés

Et il n’y a pas que les débutants ! Mais les personnages sont souvent sans réel objectif, passifs, sous développés. D’où ma remarque n°1 sur réécrire son histoire souvent.

On peut, évidemment, avoir un personnage cliché, mais il faut que ce soit béton au niveau de l’histoire de ce personnage.

Il faut aussi que les alliés du personnage soient complexes. Que le méchant ne soit pas seulement méchant. Sinon,  le lecteur ne porte aucun intérêt aux personnages et n’arrive pas à y s’attacher.

Faire des fiches personnages est vraiment important pour gérer votre histoire et surtout s’imprégner de l’ambiance pour l’intégrer dans votre récit. Plus votre histoire sera précise, plus le caractère de vos personnages vont ressortir facilement.

7/ Le scénariste débutant néglige la structure et les dialogues

Il ne s’agit pas de se jeter corps et âmes dans l’écriture de dialogues de scènes d’actions pour le plaisir, sans se préoccuper de savoir si celle-ci s’intègrent dans la structure, ou à leur genre.

Chez le débutant, trop de dialogues sont inutiles, trop de scènes s’intègrent mal dans le genre.  Il s’agit vraiment de faire comprendre au lecteur de par le dessin, ou en donnant des bribes d’information ce qui se passe, sans traîner en longueur.

Par exemple pour lancer son intrigue il ne faudrait pas dépasser 3 pages. Si il y a beaucoup d’informations à donner au lecteur parce que votre histoire est complexe, essayez de classer ces infos par ordre d’importance, et de les donner au fur et à mesure soit par des dialogues, soit par le dessin et l’attitude des personnages.

8/ Le scénariste débutant n’a pas une écriture visuelle

Un très bon scénario est un scénario que vous pouvez visualiser.

Les scénaristes pros écrivent en image avec des mots. Dans la BD c’est hyper important. Là je vous ramène aux fondamentaux du découpage d’une planche. (je ferai aussi un article dessus)

Mais vous pouvez déjà vous rendre sur mon article : Les étapes d’une planche de BD

Conclusion

Voilà les premières choses qui me viennent à l’esprit. Pour ma part, j’ai commis pas mal d’erreurs de ce type au début.

Après il faut rencontrer des personnes du métier, qui donnent quelques tuyaux, s’informer, se documenter.

Si je n’avais pas fait toute cette remise en question, si j’avais pensé que tous les éditeurs étaient tous des salauds, qu’ils y connaissent rien, alors je n’aurais pas pu avancer et avoir un album en préparation.

Je sais bien que lorsqu’on écrit son histoire, on met ses tripes dedans. Recevoir des critiques négatives fait très mal. Il faudra apprendre à les gérer. Je vous donnerai quelques astuces que j’utilise prochainement.

Entraînez vous avec des dessinateurs, même si il n’y a pas d’édition au bout.  Je le fais encore et ça m’aide à progresser plus vite.

Vraiment, remettez vous en question en permanence, respectez les règles fondamentales du scénario et ça devrait le faire !

Et vous alors ? Qu’en pensez-vous ? Faites-vous ces 8 erreurs du scénariste débutant ?

Se procurer mes BD

Sur mon site Au coin de l’art

Pascal Dumont

Artiste peintre abstrait

J’ai la chance de pratiquer une activité artistique qui me plaît et me passionne. Alors pourquoi ne pas faire profiter de mon expérience en toute humilité ?